Regnum Francorum reliure

Regnum Francorum

Dessin: desiderius - Scénario: desiderius
  • Projet libre

Retour au blog du projet

hommes qui courent avec les ours

Quelques études pour une scène de mascarade dédiée à l’ours. 

 

L’ours, roi des animaux avant d’être supplanté par le lion à l’initiative de l’église chrétienne, était au centre des rituels de fin d’automne, lorsqu’il était supposé particulièrement dangereux car en quête d’un maximum de nourriture avant son hibernation. Il l’était aussi au printemps où son retour marquait la fin de l’hiver.  L’ours, « force de la nature » devait être dompté pour signifier la maîtrise de l’homme sur la bestialité en générale, la sienne en particulier… 

 Ainsi la légende veut également que l’ours se mette en quête de jeunes filles à enlever avant de se retirer dans sa grotte pour l’hiver. Et au printemps naissait l’homme-ours, tel Jean de l’Ours, ni tout à fait homme, ni tout à fait animal. Dans de nombreuses versions,  raser l’ours ou l’homme-ours pour en faire un homme, marquait la victoire de l’homme sur la nature hostile pour une année de plus.  Les récoltes n’en seraient que meilleures… 

 

L’église chrétienne s’attaqua très tôt à ce rite païen, et satura le calendrier liturgique de saints plus forts que l’ ours ou liés à celui-ci: Ursule, Ursin, Mathurin et le très important saint des mérovingiens: Martin. 

Là où le guerrier germain affrontait l’ours en combat singulier, buvait son sang pour s’imprégner de sa force, pour devenir « berserkir » (chemise d’ours), le saint quant à lui, par un simple geste ou une seule parole, rendait l’animal docile!  Blaise, Colomban, Gall, Amand, Humbert, Remacle, Sylvestre, etc Tous ces saints ont fait d’un ours un serviteur docile ou, en guise de punition, une monture pour remplacer l’âne qui venait de se faire dévorer… 

 

Beaucoup de noms masculins sont construits sur la racine Ber, Bero, Born, Beorn, Per, Björn. Tous sont des noms d’ours. Certains seront latinisés donnant ensuite des formes comme Bernard. 

 

Le légendaire Arthur quitta ce monde en Novembre. C’est également ce que dit Grégoire de Tours  à propos de  la mort de Clovis, mais un demi-siècle après les faits. Comme « par hasard » au moment du « départ des ours » avant l’hiver. Il est donc permis de douter que la mort de Clovis se soit réellement produites à ce moment de l’année,… 

 

 

A l’époque carolingienne, de grandes battues organisées sous l’égide le l’Eglise extermina les ours des forêts européennes. Fin du roi (païen) des animaux, au profit du lion.  

0 commentaire

Votre avis

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook