Actu des projets

5 %! Merci à tous!

- Maître Corbaque

article image

...mais non, pas 5 % de matière grasse ;-)

Special dedicace to superchef, chalau, Mika, regor, czup, lagaf790, vinc, les 4M, sebchoq, NIkos, Thomastre, Nicolas, Clashino, manoeil, Tetard, titof, olive, avocat, fonfon, marsupi-l-, babelkot, Marie-Evel, fullMetal, nanou, charlybaby, biquette, Lithium, Milieda200, titou, Blatte, estrapin et coosmix!

Plus que 19 fois ça et l´affaire est bouclée!

HELL WEST : UN PEU D'HISTOIRE (1ère PARTIE)

- Hell West : Frontier Force

À leur arrivée en Amérique du Nord au XVI° siècle, les Européens pensent, en découvrant ces terres peuplées d’indiens et de créatures non humaines, avoir foulé les portes de l’Enfer. Passé ce premier choc, une vague de colonisation va se mettre en place et perdurer jusqu’au XVIII°. À la fois animés par une peur obscurantiste et une ferveur religieuse, les colons se désignent eux-mêmes comme le peuple élu choisi par Dieu pour arracher ces terres aux démons et à Satan.

Cette phase de colonisation est facilitée par plusieurs facteurs :

-l’avancée technique des colons (surtout dans le domaine de l’armement),

-la désunion des natifs qui se livrent à d’incessantes guerres de clans.

-une faiblesse manifeste du pouvoir Nécromant non humains à l’Est du Mississippi due à la distance avec la Nécropole des Grands Ancêtres.

-la haine ancestrale entre les Winnocks et les Amérindiens qui favorise une alliance entre les colons et ces derniers. Cette alliance s’appuie sur un travail accru des missionnaires qui convertissent beaucoup de tribus au Christianisme (les Amérindiens étant impressionnés par certaines victoires des colons et leurs armes inconnues qu’ils interprètent comme un signe de la puissance de leur Dieu).

Cette alliance permet aux colons de bénéficier de la puissance des shamans et de la protection des esprits surnaturels. La puissance conjointe de l’armement des blancs et du shamanisme indien est décisif.


Au terme de cette phase de colonisation, les blancs sont parvenu à repousser les peuples non humains au-delà du Mississipi et à « civiliser » tout l’Est du continent. En revanche, au-delà du fleuve, la puissance nécromancienne des Winnocks et des autres peuples est suffisamment importante pour stopper l’avancée des blancs et de leurs alliés indiens.

Tout au long du XVIII° siècle, le Mississipi va donc constituer une frontière naturelle séparant distinctement les deux mondes. Les Américains créent les WSA et consolident leur Nation en ignorant l’Ouest du continent. Celui-ci est considéré comme un vaste territoire inconnu, effrayant. De multiples congrégations religieuses fanatiques pensent même que ces terres dissimulent des grottes souterraines qui mènent directement en Enfer.


Au début du XIX° siècle, le très chrétien gouvernement WSA ne voit pas d’un très bon œil l'alliance avec les hommes rouges. Pour les blancs, bien que la majorité des indiens soient convertis à un catholicisme mâtiné de rituels traditionnels païens, les peaux rouges n'en sont pas moins considérés comme des créatures inférieures.

Le gouvernement leur octroie au Nord un immense territoire plus ou moins autonome. Ce territoire constitue un patchwork dans lequel vivent de nombreuses tribus pas toujours amies. L’attitude des blancs envers les indiens est cynique : des missionnaires quadrillent le Territoire Indien essayant de maintenir la Foi et/ou de convertir les réfractaires, tandis que l’armée essaie de faire perdurer les pratiques shamaniques qui assurent une défense supplémentaire contre une menace éventuelle de l’Ouest. Face à cette situation, de plus en plus d’Amérindiens pensent être les grands perdants de cette alliance avec les blancs.

À l’ouest, suite à leur alliance avec les blancs, les peuples non humains considèrent maintenant les hommes rouges comme des ennemis irréductibles. Le fossé se creuse encore plus entre non humains et hommes rouges et les guerres tribales traditionnelles s’accompagnent maintenant d’une haine sans merci.


L’Est vit ainsi replié sur lui-même jusqu’en 1836, date à laquelle certains peuples non humains s’allient entre eux et lancent une invasion soudaine et brutale pour reconquérir l'Est. Une guerre sanglante et barbare les oppose aux hommes blancs. C’est une guerre qui traumatise les Américains. Encore une fois, les blancs parviennent à vaincre les non-humains en faisant appel à la magie shamanique des amérindiens. Là encore la magie nécromant de leurs ennemis s’affaiblit à l’Est, au-delà Mississippi. Les blancs entendent parler pour la première fois d’une Nécropole, source de leur magie… Au terme de cette guerre sans merci, les non humains sont de nouveau repoussé à l'Ouest du grand fleuve. Les WSA construisent alors une ligne de défense entre l'est et l'ouest : la Frontière, communément appelée « Le Mur ». 

À suivre...


Mise en demeure

- Maître Corbaque

article image

La diva des prétoires / projet de couv

- Maître Corbaque

article image

Yes, 4%!

- Maître Corbaque

article image

la patrouille !

- Hell West : Frontier Force

article image

L'avis de pro de Margareth de la FNAC

- Il Pennello

 Un grand merci Margareth pour votre avis de pro et vos encouragements.
 Amies et amis fans d'Il Pennelo, laissez-vous tenter, devenez édinautes.
 Soutenez le projet. N'oublions pas que les petits ruisseaux font les grands fleuves !
 A bientôt.
 JM Allais

Ca c'est une belle chute!

- Suivez le Guide

article image

Un dessin inédit et inattendu. Le 18 janvier dernier, le fondateur des éditions Sandawe, Patrick Pinchart, se ratatinait sur le sol d'une salle d'escalade après une chute de 18 mètres. Ce dessin fut réalisé pour lui remonter le moral. Effet réussi, car il va beaucoup mieux (l'humour, ça garde en bonne santé) et le dessin figure désormais dans le couloir du département de chirurgie cardiaque et thoracique de l'institut Saint-Luc de Bruxelles. Il aide ainsi en même temps les autres patients à voir la vie en rire.